Catégories
Blog

Un Monopoly très fédéral

La création du Monopoly remonte au début du 20e siècle. Il s’agissait à l’origine d’un jeu destiné à dénoncer les effets néfastes du monopole. Il a par la suite été revisité et célèbre aujourd’hui tout l’inverse: l’accumulation des richesses!

Les éditions “classiques nationales” du Monopoly reprennent généralement le nom des rues de la capitale du pays où elles sont commercialisées. Par exemple, la version française du jeu ne comporte que des rues parisiennes. Cela déroutera forcément un joueur suisse, qui s’attend à découvrir un véritable tour de France.

En effet, la version classique du Monopoly suisse (bilingue allemand-français) propose 22 adresses réparties dans 18 villes du pays.

Cette particularité est le reflet d’un système politico-économique suisse profondément ancré sur la notion de fédéralisme. Il serait ainsi impensable de jouer au Monopoly Suisse sur un plateau comportant uniquement des adresses situées à Berne (capitale politique), à Zürich (capitale économique) ou à Genève (vitrine internationale).

C’est pourquoi le Monopoly Suisse débute aux Grisons, à Coire Kornplatz, et se termine à Zürich Paradeplatz. En passant par diverses villes situées dans les quatre régions linguistiques du pays!

Col du Lukmanier (TI/GR) / Frontière linguistique entre les régions italophone (canton du Tessin) et rhéto-romanche (canton des Grisons) du pays.

©Photos: G. Pralong